Verceil : Riz et grenouilles.
06
Jul

Verceil : Riz et grenouilles.

Au nord-ouest du Piémont s’étend à la province de Verceil, l’une des plus anciennes de l’Italie. Son paysage agricole est composé de vastes plaines qui s’étalent entre les vallées du Pô et Valsesia et compte une population à dominante rurale. Les rizières tapissent pratiquement tout le territoire de la province. D’ailleurs, le Verceil est reconnu comme la « capitale européenne du riz ». Elle a un climat continental et enregistre des températures extrêmes qui oscillent entre les -10 °C en hiver et les 40 °C en été. En outre, au cours des mois les plus chauds de l’année, le taux d’humidité est très élevé en raison de l’évaporation de l’eau des rizières.

En 2000 av. J.-C., avec l’arrivée des premiers Ligures, les premiers habitants s’installent dans la province. Au Ve siècle av. J.-C., les Celtes s’établissent dans ce territoire et fondent le chef-lieu homonyme de la province, appelé à l’origine « Wercel », qui signifie « Garde des Celtes ». Elle intégra par la suite la Gaule, et ce, jusqu’en 89 av. J.-C., année de son annexion à l’Empire romain. Au IVe siècle elle est proclamée siège épiscopal. Son territoire est ensuite conquis par les Lombards, les Francs, les Hongrois, les Savoyards, les Espagnols et les Français, jusqu’à ce qu’en 1814 le Verceil soit restitué aux États de la Maison de Savoie. Enfin, en 1860, il intègre l’Italie unifiée. La ville de Verceil, dont le quartier médiéval est très bien conservé, est l’une des localités qui représentent le mieux le riche patrimoine artistique et architectural du Piémont. Petite curiosité : la cité recèle le fameux « Livre de Vercelli », l’un des plus anciens manuscrits anglais, qui date du Xe siècle.

Verceil a toujours été un centre agricole et de commerce important. La ville, qui compte également une puissante industrie textile, baigne dans la tradition et il en est de même pour sa délicieuse cuisine, qui propose encore nombre de recettes ancestrales. Au Moyen âge, ses habitants préparaient des mets copieux pour remplir la panse des pèlerins qui sillonnaient le territoire. Citons, par exemple, le « salame d’Ia dija », une espèce de salami de viande de porc couvert de saindoux et assaisonné avec du sel, du poivre, de l’ail et du vin rouge et affiné dans un récipient appelé « doja ». Lorsque les pèlerins tombaient malades, on leur proposait des remèdes naturels à base de grenouilles, que l’on croyait bonnes pour la santé. Aujourd’hui encore, de nombreux plats vercellesi mettent à l’honneur cet amphibien : soupes, omelettes, sans oublier, le traditionnel riz à la grenouille de Verceil. Si vous voulez en savoir plus sur ses curieuses spécialités locales, faites un tour au Festival de la Grenouille, qui a lieu pendant la première semaine de septembre !

Le Verceil et le riz, c’est une longue histoire. En 1866, le Comte de Cavour, grand artisan de l'unité italienne, inaugure le « canal de Cavour » qui permet l’irrigation avec les eaux des Alpes des plaines du Verceil. Long de plus de 80 km de longueur, ce canal irrigue toujours la région. C’est donc grâce au Comte de Cavour que des plats traditionnels tels que le riz à la piémontaise (riz cuit dans un bouillon de viande arrosé de vin Barolo et champignons et condimenté avec du fromage affiné et de la noix de muscade) existent ! On lui doit également la « panissa », un risotto à base de haricots, « salame d’Ia doja », de graisse de cochon, d’oignon, de vin, de sel et de poivre. Pour accompagner ce plat typique de Verceil, on vous recommande chaudement un vin rouge tel que le Barbera del Piamonte.

Dans son riche patrimoine culinaire, le Verceil compte également de magnifiques fromages, tels que le « caprino di rimella » — petit fromage de chèvre très frais —, le « tumet » — doux et aromatique au lait de vache écrémé — ou la « motta de Vercelli », parfumée avec des graines de fenouil. Citons également le « sargnon », une spécialité du chef-lieu fabriquée avec des morceaux fondus de gorgonzola et d’autres fromages fermentés qui sont mélangés à de l’alcool et qu’on laisse affiner un mois ; ils prennent alors la consistance d’une délicieuse crème au goût intense.

Parmi les douceurs les plus populaires, il y a les « bicciolani », des biscuits fabriqués depuis plus de deux siècles et très épicés (cannelle, clou de girofle, vanille, gingembre et coriandre). On en trouve dans toutes les boulangeries – ou presque —. Mais, le dessert phare est sans conteste la « tartufata », un gâteau au chocolat composé d’une génoise et de crème et recouvert de copeaux de chocolat.

 

L’offre culinaire du Verceil ne se résume pas aux riz et va bien au-delà. Les visiteurs trouveront ici une cuisine traditionnelle avec de petites touches inédites et audacieuses. La province est également connue pour ses vins et ses raviolis, entre autres. L’offre culinaire est inépuisable et elle mérite d’être découverte. Une visite incontournable dans cette région du Piémont pleine de surprises.

45.3202272, 8.4185735

Vercelli

Le Verceil (en italien, « Provincia di Vercelli ») est une province de la région du Piémont, en Italie. Son chef-lieu est la ville de Verceil et elle regroupe 86 communes.

Ville: 176.829 hab.

Surperficie: 2.088 kmª

Fichiers