La Vallée d’Aoste et les spécialités alpines
06
Jul

La Vallée d’Aoste et les spécialités alpines

Nous entrons dans la plus petite région d’Italie : la Vallée d’Aoste. Situé dans les terres alpines, son territoire est frontalier avec la France, la Suisse et le Piémont. Dans cette région se dressent les montagnes les plus hautes d’Europe : le mont Blanc (4810 m), le mont Rose (4638 m), le Cervin (4478 m) et le Grand Paradis (4061 m). Et elle doit à la beauté de ses paysages le fait d’être l’une des zones les plus touristiques des Alpes. Le relief de la Vallée d’Aoste est typiquement alpin et, à mesure que l’on prend de l’altitude, les paysages de ses vallées changent : si des champs de cultures variées s’étendent en contrebas, à mesure que le prend de la hauteur, ils font place aux pâturages. Ici, les céréales poussent à haute altitude et les collines sont tapissées de vignobles, de châtaigneraies et d’arbres fruitiers, notamment de pommiers et de poiriers.

Les premiers habitants de la Vallée d’Aoste furent les Salassi, une tribu celte de farouches guerriers qui dès le IIe siècle av. J.-C. furent capables de résister à l’Empire romain jusqu’en l’an 25 av. J.-C., date à laquelle l’armée d’Aulo Terencio Varron Murena réussit à les vaincre. Les Romains baptisent la région conquise « Augusta Praetoria » et fondent la capitale de la région, « Augusta », l’Aoste actuelle. Après l’occupation romaine, la Vallée d’Aoste bénéficia d’une période d’autonomie jusqu’à l’arrivée des Goths puis des Lombards. Au Ve siècle, les Burgondes – peuple germanique — conquièrent la région. En 534, ils sont envahis par les Francs et la Vallée d’Aoste avec eux. Après que les héritiers de Charlemagne se soient partagé son Empire, en 870, la région est intégrée au royaume de Lotharingie. À partir du XIe siècle, la famille de Savoie s’y installe. Pour respecter les coutumes et traditions locales, elle crée la « Charte des Franchises », un statut qui lui donnait une certaine autonomie. Au XIIIe siècle arrivent de petites communautés vaudoises, un mouvement évangélique des disciples du prédicateur lyonnais Pierre Valdès. Pendant des siècles la région est sous l’autorité de la Maison de Savoie, sauf au cours d’une brève période, entre 1539 et 1563, pendant laquelle elle fut occupée par les Français. En 1861, elle intègre le Royaume d’Italie comme une partie du royaume de Sardaigne et, enfin, après plusieurs révoltes pour obtenir l’indépendance, elle est proclamée région autonome en 1948.

Zone de passage pour les routes commerciales qui menaient en France et au nord de l’Europe, la région fut l’objet de nombreux affrontements en raison de sa situation stratégique. Mais son inaccessibilité géographique a favorisé son isolement culturel et a contribué à préserver ses coutumes et traditions. Outre son dialecte, le français, l’allemand et l’italien y sont des langues officielles. Cette diversité de langues témoigne de toutes les influences culturelles auxquelles la région a été exposée. Avec ces clés en main, on peut se faire une idée de ce qui nous attend du côté des fourneaux. En regardant le paysage dénué de plaines de cette région, on se dit que les plats risquent fort d’être peu variés et monotones.

En termes culinaires, la Vallée d’Aoste diffère beaucoup de la cuisine italienne qui prédomine au-delà de ses frontières. Les recettes sont simples, rustiques, consistantes et de tradition paysanne, avec des influences françaises et suisses. L’exemple le plus parlant est la « fonduta », préparée avec le fromage phare de la région, le fontina. La fonduta est un plat très ancré dans la tradition du terroir. Les familles et amis se réunissent autour du bol de fromage fondu dans lequel ils trempent tranches de pain grillé. À l’origine, les bergers des climats froids faisaient réchauffer les morceaux de fromages durs pour les manger. Ce plat est habituellement associé à la Suisse, mais, comme on vient de le voir, il existe également une version italienne.

Concernant les viandes, on trouve du gibier, mais comme la faune autochtone se fait rare, il a été remplacé par d’autres viandes plus habituelles dans l’élaboration des plats et des produits du terroir, comme dans la Motzetta. La Motzetta est une viande séchée autrefois de bouquetin — chèvre sauvage vivant dans les Alpes —, mais qui aujourd’hui est préparée à base de chamois. La ville de Cogne est célèbre pour cette spécialité locale. La viande marine pendant 2 semaines dans du sel, du laurier, de la sauge, de l’ail et du romarin et ensuite elle est mise à affiner à l’air alpin pendant un mois. Pour la déguster, rien de mieux qu’une tranche de pain de seigle — très habituel au nord et au centre de l’Europe — tartinée de beurre du terroir.

Les saucisses sont également très populaires : cela ne trompe pas sur l’influence germanique exercée dans cette région. Les saucissons typiques de ce terroir sont durs, séchés en plein air et fabriqués à base de viande maigre de porc et de bovin et de graisse de porc, de sel, de poivre, d’ail, de laurier, et parfois même de clou de girofle, entre autres épices. Autres spécialités locales : les boudins et les meilleurs sont ceux de Morgez ou Gignod. La garniture qui accompagne le plus souvent les viandes et les autres plats valdôtains sont les pommes de terre. Elles sont également parfaites en accompagnement des poissons pêchés en montagne et elles poussent sans trop de difficulté dans presque tous les sols. Il est impossible de décrire en détail tous les plats de la région. L’on se contentera de dire que la cuisine du terroir a été entièrement influencée par son relief, bien plus que par les traditions venues d’ailleurs. Nous avons apprécié la simplicité et la générosité de ses plats. La cuisine de la Vallée d’Aoste est sans conteste réconfortante et honnête. Et elle offre beaucoup plus de spécialités locales qui mériteraient d’être mentionnées : miels, soupes, liqueurs, fruits.... C’est décidé : nous allons parcourir la Vallée d’Aoste une semaine de plus. Êtes-vous prêts à nous accompagner dans cette exploration de la région ? À suivre…

45.7388878, 7.4261865999999

Valle de Aosta

La Vallée d’Aoste (en italien, « Valle d'Aosta » ; en arpitan, « Val d'Outa » ; en patois valdôtain, « Val d'Outa » ; en walser,  « Ougschtaland ») est une région à statut spécial du nord-ouest de l’Italie. Située dans les Alpes occidentales, des deux côtés du bassin de la Dora Baltera, elle est frontalière avec la France à l’ouest (département de la Haute-Savoie et de Savoie, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes), avec la Suisse (district d’Entremont, de Hérens et de Visp dans le canton de Valais) au nord et avec le Piémont (provinces de Turin, Biella et Vercelli) au sud. Sa capitale se trouve à Aoste. La Vallée d’Aoste fait partie de l’Euro-région Alpes-Méditerranée.

Ville: 127.836 hab.

Surperficie: 3.263 kmª

Fichiers