À la découverte de la Valteline
06
Jul

À la découverte de la Valteline

Connue pour la beauté – encore intacte — du Parc naturel de Stelvio, pour sa variété de thermes naturels, pour son imposante tradition culinaire et pour son championnat du monde de ski (entre autres évènements de renommée internationale liés aux sports d’hiver), la province de la Valteline nous ouvre les bras aujourd’hui ! Livigno, Bormio, Santa Caterina Valfurva ne sont que certains des lieux les plus prestigieux appartenant à ces magnifiques vallées, appréciées de toutes sortes de touristes.

Nichée entre les Alpes, dans la partie la plus septentrionale de l’Italie, la Valteline est située à moins de 100 km de Milan et confine à la Suisse. Ce territoire fut exposé aux influences des anciennes traditions culinaires et propose de délicieux produits labélisés AOP et IGP. Citons, à titre d’exemple, les plus réputés : les fromages Casera et Bitto, les pommes golden et stark et les vins Valtellina Superiore et Rosso di Valtellina AOC, issus d’une prestigieuse production vitivinicole. Au rayon charcuterie, on trouve la Bresaola IGP, un produit fabriqué à partir de la meilleure partie de la noix de bœuf. Cette viande, relevée avec du sel, est affinée pendant quatre à huit semaines, en fonction de la taille.

La cuisine typique des vallées de la Valteline reflète parfaitement toute la complexité des évènements historiques qui s’y sont déroulés. Elles sont envahies par les Romains au Ier siècle av. J.-C. et c’est avec la conquête de Charlemagne que les premières influences françaises font leur entrée dans ce territoire. En 1335, il passe sous l’autorité de la cour des Sforza, considérés comme les « propriétaires » de la ville de Milan. En 1512, il est de nouveau sous l'emprise des Français qui en firent une région protestante. Elle a donc dû affronter de nombreux conflits contre les catholiques qui débouchèrent sur le sanglant affrontement de 1612 connu sous le nom de « Sacra Matanza ». La Valteline resta en ruines jusqu’à l’époque napoléonienne, période pendant laquelle elle passe sous domination autrichienne. En 1859, elle s’engage finalement aux côtés de l’armée du général Giuseppe Garibaldi qui bouta les Autrichiens hors du territoire. Celui-ci intégra définitivement la Lombardie.

Des siècles durant, la viande bovine, le gibier et les poissons d’eau douce ne furent réservés qu’aux nobles et hommes d’église. Ces produits étaient préparés en grillades ou en brochettes condimentées avec du laurier, du romarin ou du genévrier. La plupart des habitants devaient se contenter de la nourriture préparée à base de farine de blé, de maïs, de fruits secs, de champignons et de marrons. Ces dernières étaient souvent mélangées à de la farine pour préparer ce que l’on connaît aujourd'hui sous le nom de « gnocchi de marrons ». Cette recette, fort consistante, cuisinée avec du bouillon de poule, du beurre et du fromage, s’est vite répandue et est devenue traditionnelle de la région. Si la cuisine de la Valteline est réputée et ravit toutes les papilles, c’est justement pour la richesse, la variété des ingrédients les plus humbles et leur préparation artisanale.

Tant est si bien que c’est ici que sont nés les populaires « sciatt ». Cette spécialité locale ressemble à des beignets farcis de fromage, assaisonnés avec un petit verre d’eau-de-vie dilué avec de l’eau gazeuse ou de la bière. Dans le dialecte local, « sciatt » signifie « crapaud ». Ce mets doit peut-être son nom au bruit que l’on entend lorsqu’on mord dedans. Autres antipasti typiques de ce terroir : les « pizzocheri ». Ces pâtes, qui rappellent les tagliatelles, mais qui sont plus courtes, sont faites en mélangeant 80 % de farine de blé noir à 20 % de farine de blé. On les cuisine avec des légumes — souvent des blettes et du chou cavalier —, mais également des pommes de terre coupées en dés. Pour finir, on ajoute du fromage Casera et Grana Padano et on condimente le tout avec de l’ail et de la sauge. Il ne manque plus qu’à les faire rissoler dans une poêle beurrée !

 

 

Dans la riche offre culinaire de la Valteline, on retrouve des influences de la tradition alpine, dont les plats sont riches en protéines. D’ailleurs, le plat de résistance que nous vous proposons maintenant de découvrir a un goût extraordinaire : il s’agit de la tagliata de cerf aux raisins secs et pignons et grappa. Le mot italien « tagliata » désigne une façon de couper la viande ; en général elle est présentée en tranches d’une épaisseur moyenne, qui sont cuites à point. La « grappa » est une variété d’eau-de-vie de raisin dont le degré alcoolique oscille entre 38 et 60 degrés. On l’obtient par distillation des parties solides du raisin, qui ne sont pas exploitées pendant les vendanges. Tout particulièrement appréciée dans les villages de montagne, en raison des froides températures, la grappa est souvent utilisée en cuisine.

Parmi les curiosités liées à ces magnifiques vallées de Lombardie, soulignons la présence d’une ligne ferroviaire, le « Trenino Rosso del Bernina » qui, en 2008, a été classée par l’UNESCO au patrimoine culturel de l’humanité. Les trains qui l’empruntent avancent sur le flanc des montagnes et relient les Alpes italiennes et la Suisse en traversant des vallées inaccessibles en voitures. Pendant ce trajet, les voyageurs peuvent contempler entre le village de Poschiavo (à 1014 m) et la commune d’Alp Grum (à 2091 m), connue sous le nom de « la terrasse du glacier », le Pinocchio. C’est une montagne de 3049 m de hauteur, appelée Pizzo de Teo, dont la forme rappelle le profil de la célèbre marionnette en bois. On dirait qu’elle regarde vers le ciel. Monter dans ce petit train rouge est une expérience inoubliable : le parcours alpin est le plus haut d’Europe et inclut des tronçons des plus abrupts au monde.

Nous voulons en savoir plus sur cette zone spectaculaire du nord de l’Italie. C’est pourquoi nous poursuivons notre découverte de la Valteline. Prochaine halte, son chef-lieu : Sondrio.

46.1633869, 9.8447202

Valtellina

La Valteline est une zone alpine d’Italie située au nord de la Lombardie, qui constitue la partie principale de la province de Sondrio. Elle comprend la haute vallée du fleuve Adda jusqu’à son embouchure sur le lac de Côme. Sa ville principale – et son chef-lieu — est la ville de Sondrio.

Ville: 180.000 hab.

Surperficie: 3.212 kmª

Fichiers